Pierre-jean-georges Cabanis

Il faut que l'homme soit fort, audacieux, entreprenant ; que la femme soit faible, timide, dissimulée. Telle est la loi de la nature.

Pierre-jean-georges Cabanis Rapports Du Physique Et Du Moral De L'homme

Le sucre ne se borne pas à rendre agréables d'autres aliments qui ne le seraient point sans lui ; il les rend encore plus sains.

Pierre-jean-georges Cabanis Rapports Du Physique Et Du Moral De L'homme

Pierre-jean-georges Cabanis

Pierre Jean Georges Cabanis est un médecin, physiologiste et philosophe français, né au manoir de Salagnac, à Cosnac (Corrèze) le 5 juin 1757 et mort à Seraincourt le 5 mai 1808 (hameau de Rueil). Cité généralement sous le nom de Cabanis, on le voit parfois nommé avec l'un de ses prénoms mais, curieusement, pas toujours le même.

Pierre-jean-georges Cabanis sur wikipedia