Son Journal 1887-1892 Jules Renard

Tomber sur un livre à regards raccourcis.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Comme avec des ciseaux, la femme, avec ses cuisses qui s'ouvrent, coupe les gerbes de nos désirs. Nous sommes las d'avoir fauché tant de désirs dans le beau champ de notre amour.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

L'odeur d'un coquillage putréfié suffit pour accuser toute la mer.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Beau vieillard, vert sans doute, mais de ce vert particulier que lui donne le commencement de sa décomposition lente.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

On a vingt ans depuis quinze jusqu'à trente ans.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

La campagne se prête à toutes les divagations du rêve.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

C'est étonnant comme toutes les célébrités littéraires gagnent à être vues en caricature !

Jules Renard Son Journal 1887-1892

La vie intellectuelle est à la réalité ce que la géométrie est à l'architecture. Il est d'une stupide folie de vouloir appliquer à sa vie sa méthode de penser, comme il serait anti-scientifique de croire qu'il existe des lignes droites.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

La gloire est un effort constant.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Tu n'as pas le souci de l'argent, du pain à gagner. Te voilà libre, et le temps t'appartient. Tu n'as qu'à vouloir. Mais il te manque de pouvoir.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Quand un train passe sur une plaque tournante, les wagons ont l'air d'avoir le hoquet.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Chaque matin songer aux gens qu'on va cultiver, aux pots qu'il faut arroser.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Au réveil d'un doux rêve, on voudrait se rendormir pour le continuer ; mais vainement on s'efforce d'en ressaisir les vagues traces, comme les plis de la robe d'une femme aimée disparaissant derrière une portière qu'on ne pourrait soulever.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

La psychologie. Quand on se sert de ce mot-là, on a l'air de siffler des chiens.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

La femme se rattrape singulièrement, dans la littérature, de la situation, dit-elle, inférieure, qu'elle tient de la société.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Un livre nous déplaît partout où il nous ressemble.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Il nous vient souvent l'envie de changer notre famille naturelle contre une famille littéraire de notre choix, afin de pouvoir dire à tel auteur d'une page touchante : "frère".

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Le droit d'un critique est de renier ses articles l'un après l'autre, et son devoir est de n'avoir aucune espèce de conviction.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

La porcelaine cassée dure plus que la porcelaine intacte.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Les deux Dumas ont renversé la théorie de l'économie. C'est le père qui fut le prodigue, et le fils qui fut l'avare.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Un beau parleur, c'est un homme qui jongle très bien avec des boulets vides.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

La nostalgie que nous avons des pays que nous ne connaissons pas n'est peut-être que le souvenir de régions parcourues en des voyages antérieurs à cette vie.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Avec une femme, l'amitié ne peut être que le clair de lune de l'amour.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Etre prodigue, ce n'est pas si commode. Ceux qui recherchent ce défaut ne l'ont jamais.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

Nous passons par des états de corps étranges, comme si la mort nous faisait des signes de tête amicaux.

Jules Renard Son Journal 1887-1892

1864-02-22 - 1910-05-22

Jules Renard

Pierre-Jules Renard, dit Jules Renard, né à Châlons-du-Maine le 22 février 1864 et décédé le 22 mai 1910 à Paris, est un écrivain français. Il faut se garder de confondre cet auteur avec le Jules Renard vaudevilliste (1813-1877), auteur de La Clarinette postale, Le musée d'Anatole, Même maison, Un coup de vent, Un tailleur pour dames, Une noce sur le carré. Différents guides et manuels bibliographiques ayant commis cette erreur, la précision n'est pas inutile.

Jules Renard sur wikipedia

1 2 3 4