Madame Necker

L'on prouve que l'on a du caractère quand on parvient à vaincre le sien.

Madame Necker

Les vers luisants sont l'image des femmes : tant qu'elles restent dans l'obscurité, on est frappé de leur éclat ; dès qu'elles veulent paraître au grand jour, on ne voit plus que leurs défauts.

Madame Necker Mélanges

La perfectibilité est la faculté qui marque la différence entre les hommes.

Madame Necker Mélanges

On admire toujours l'ouvrage où l'on retrouve ses pensées.

Madame Necker

L'amour a besoin des yeux, comme la pensée a besoin de la mémoire.

Madame Necker

Quand on aime, les mots sont trop petits pour contenir notre âme trop grande.

Madame Necker

Les places éminentes sont comme les rochers escarpés, où les aigles et les reptiles seuls peuvent parvenir.

Madame Necker Mélanges

Un bienfait reçu est la plus sacrée de toutes les dettes.

Madame Necker

L'amour réduit la femme à être sublime ou grotesque.

Madame Necker Réflexions Sur Le Divorce

Les colères des amants sont comme les orages d'été, qui ne font que rendre la campagne plus verte et plus belle.

Madame Necker

On a souvent tort par la façon que l'on a d'avoir raison.

Madame Necker

Habile est le mari qui garde le silence, car le silence angoisse les femmes.

Madame Necker Réflexions Sur Le Divorce

Madame Necker

Suzanne Curchod, par son mariage Madame Necker, née à Crassier en mai 1737 et morte à Beaulieu le 6 mai 1794, est une femme de lettres et une salonnière suisse.

Madame Necker sur wikipedia