Joseph Rudel-tessier

Une des plus belles victoires qu'un homme peut remporter sur lui-même, c'est contre la colère qui l'habite.

Joseph Rudel-tessier Roquelune

Le dieu de la guerre, un dieu farceur qui s'amuse à donner leur tour aux méchants.

Joseph Rudel-tessier Roquelune

Les vrais pauvres ont la pudeur de leurs dettes - ce qui n'est pas le cas des faux pauvres (et des faux riches) qui ont l'endettement insolent !

Joseph Rudel-tessier

Les peuples conquis se résignent rarement et ils finissent toujours par reconquérir leur liberté.

Joseph Rudel-tessier Roquelune

Joseph Rudel-tessier

Joseph Rudel-Tessier (1913-1989) est un journaliste canadien ayant commencé sa carrière au Journal Le Droit d'Ottawa, puis au Photo Journal à Montréal pour lequel il rédige des critiques de théâtre et de spectacles et signe de longues entrevues. De 1969 à 1979, il est journaliste à La Presse (Montréal) toujours comme critique de théâtre et de variétés. Parallèlement Rudel-Tessier a toujours travaillé pour la radio et la télévision de Montréal. Il écrit des radio-romans dans les années 1940 et participe à de très nombreuses émissions en tant que chroniqueur entre 1945 et 1979 à Radio-Canada. Il a signé des scénarios pour le cinéma (entre autres Les lumières de ma ville, 1950). Il est aussi l'auteur de livres dont Roquelune qui lui valut le prix Champlain en 1984.

Joseph Rudel-tessier sur wikipedia