Joachim Du Bellay

Et ne vaut-il pas mieux quelque orage endurer, Que d'avoir toujours peur de la mer importune ? Par la bonne fortune on se trouve abusé, Par la fortune adverse on devient plus rusé.

Joachim Du Bellay

France, mère des arts, des armes et des lois.

Joachim Du Bellay Les Regrets

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage.

Joachim Du Bellay Les Regrets

Plus l'homme est grand, plus il a de soucis.

Joachim Du Bellay

Las! où est maintenant ce mépris de fortune? Où est ce coeur vainqueur de toute adversité?

Joachim Du Bellay

vers 1522 - 1560

Joachim Du Bellay

Joachim Du Bellay[1] est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l'origine de la formation de la Pléiade, groupe de poètes pour lequel Du Bellay rédigea un manifeste, la Défense et illustration de la langue française. Son œuvre la plus célèbre, Les Regrets, est un recueil de sonnets d'inspiration élégiaque et satirique, écrit à l'occasion de son voyage à Rome de 1553 à 1557.

Joachim Du Bellay sur wikipedia