Jean Dion

Il est bon de se frotter à la gloire, il paraît qu'il en reste toujours un peu de collée.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 7 Novembre 1997

L'ironie : cette étincelle d'intelligence dont l'humain se réclama jadis pour s'autoriser à non plus seulement craindre Dieu mais aussi à lui sourire en coin.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 17 Septembre 1998

Le golf est zen quand on laisse à d'autres le soin d'y jouer.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 29 Août 2000

Pourquoi n'entend-on jamais parler de l'imbécile malheureux ?

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 22 Juin 1999

Le dimanche soir, l'un des pires moments que l'on puisse imaginer : encore en congé mais déjà au travail, toute la force du capitalisme à l'oeuvre.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 28 Octobre 1999

A force de se faire dire qu'on est des tout-nus, peut-on finir par avoir vraiment froid ?

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 25 Mars 1999

L'empathie est une vertu publique obligée alors que l'indifférence est un vice privé.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 7 Janvier 1999

A égalité avec "millénaire" et "tendance", le mot "extrême" est le plus indigestiblement charrié de cette époque qui ne serait probablement pas aussi formidable si elle n'était d'abord la nôtre.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 6 Février 2001

Les morts sont toujours grands. Ce n'est pas sans conséquence : on pourrait en déduire que, pour être petit, il faut être vivant.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 22 Juillet 1999

Les meilleures transactions sont souvent celles que l'on ne fait pas.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 7 Décembre 1996

La politique est l'art d'oublier que la véritable sincérité ne consiste pas à dire tout ce que l'on pense, mais à penser tout ce que l'on dit.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 25 Novembre 1999

On peut agir sur la télé, sur le gouvernement ; on reste impuissant devant l'âme.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 29 Avril 1999

Le temps est notre prison. Il peut aussi être notre piste de décollage.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 9 Décembre 2000

Le seul allié des jeunes générations n'a toujours été que le temps, celui de vieillir un peu.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir De Montréal - 17 Mai 2001

Ne pas être à la mode est la meilleure façon de ne pas se démoder.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 21 Juin 2001

La personne qui achète un billet de loterie le lundi en vue d'un tirage le vendredi a deux fois plus de "chances" de mourir avant le tirage que de gagner le gros lot.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 18 Février 1999

L'euphémisme, ça doit être sa raison d'être, adoucit les relations humaines.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 3 Août 2000

Un indécis mou est un électeur qui n'est pas sûr de ne pas être décidé.

Jean Dion Chroniques

De la vie en général au sport en particulier, il n'y a qu'un pas, qu'il n'est pas besoin d'être capable de faire le grand écart pour franchir.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 8 Mai 1999

Les comparaisons historiques sont toujours trompeuses.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 1er Avril 1999

Le sport est en apparence simple, simpliste même : deux camps, une bataille, un gagnant, un perdant, et le lendemain on recommence.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 1er Mars 1997

La différence essentielle entre un jeune con et un vieux con réside dans le temps qu'il leur reste à être cons.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 23 Septembre 1999

L'avènement du cyberespace a eu pour principale conséquence d'abaisser le seuil de patience de l'humain postmoderne à un dixième de seconde.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 11 Mai 2000

Le sport est bien affaire de frissons.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 24 Décembre 1999

Les gens reprochent souvent aux médias de ne pas rapporter de bonnes nouvelles, oubliant commodément que plus on carbure à la catastrophe, plus on vend.

Jean Dion Journal Québécois Le Devoir - 28 Octobre 1999

1 2 3 4 5