Charles Dufresny

Selon l'ordre naturel, le père doit finir avant son fils. Si tous les enfants mouraient de douleur à la mort de leur père, le genre humain périrait bientôt.

Charles Dufresny

L'absence des médecins est un souverain remède.

Charles Dufresny Amusements Sérieux Et Comiques

On apprend ordinairement les langues pour pouvoir exprimer nettement qu'on sait . Mais il semble que les médecins n'apprennent leur jargon que pour embrouiller ce qu'ils ne savent point.

Charles Dufresny Les Amusements Sérieux Et Comiques D'un Siamois

Les jeunes gens disent ce qu'il font, les vieillards, ce qu'ils ont fait, et les sots ce qu'ils ont envie de faire.

Charles Dufresny Amusements Sérieux Et Comiques D'un Siamois

La dissimulation farde les amitiés nouvelles et recrépit les vieilles haines.

Charles Dufresny Le Double Veuvage

Le public a l'esprit juste, solide et pénétrant : cependant comme il n'est composé que d'hommes, il y a souvent de l'homme dans ses jugements.

Charles Dufresny

Il est plus difficile de se garder d'un médisant que d'un voleur.

Charles Dufresny Amusements Sérieux Et Comiques

Le public a l'esprit juste, solide et pénétrant : cependant comme il n'est composé que d'homme, il y a souvent de l'homme dans ses jugements.

Charles Dufresny Les Amusements Sérieux Et Comiques D'un Siamois

1657 - 6

Charles Dufresny

Charles Dufresny ou Du Fresny, sieur de La Rivière, né en 1657 à Paris où il est mort le 6 octobre 1724, est un dramaturge, journaliste et chansonnier français. Il se faisait passer pour un descendant de la « Belle jardinière d’Anet », une maîtresse d’Henri IV. C’est dans ses Amusemens sérieux et comiques (1698, chez Barbin) que Montesquieu a pris son inspiration pour ses Lettres persanes.

Charles Dufresny sur wikipedia